Actions & Territoires

Romain Brifault : du sur-mesure au prêt-à-porter pour toutes les morphologies

R_BRIFAULT_SUR_Modèle_image_entete_blogFabienne Corruble soutient Romain Brifault, jeune styliste rouennais. Interview du créateur.

Le jeune styliste rouennais, Romain Brifault vient de dévoiler sa première collection de prêt-à-porter dans ses ateliers de Morgny-La-Pommeraye, lors d’une soirée réunissant une soixante d’invités. L’occasion de mettre en lumière le parcours de cet entrepreneur hors-norme, qui malgré le syndrome d’Asperger, a créé sa maison de couture en 2013. Entretien. 

A&T : Vous créez des vêtements sur mesure et de prêt-à-porter à destination des personnes valides et atteintes de handicap moteur. Pourquoi ? 

Romain Brifault : Autiste Asperger, j’ai été marqué dans mon enfance par toute une série de difficultés à surmonter à cause de cette différence. La souffrance associée à ce vécu, m’a donné envie de créer une mode qui bouscule les codes pour que la différence ne soit plus un handicap. J’ai commencé par créer du sur-mesure avec notamment une robe de mariée brevetée, élégante et confortable, adaptée à la position assise imposée par le fauteuil roulant. Je poursuis avec une collection de prêt-à-porter intitulée ‘Woman at Work’ pour toutes les femmes actives, valides ou non, désireuses de se sentir belle en milieu professionnel.

A&T : Le lancement de cette collection a aussi été l’occasion pour vous de dédicacer votre livre ‘Ma différence est ma force’ ? Quel message avez-vous voulu faire passer avec cet ouvrage ?

Romain Brifault : Avec ce livre, écrit avec l’aide de Sébastien Bailly, j’ai souhaité m’adresser à toutes les familles qui expérimentent dans leur entourage le syndrome de l’autisme Asperger. J’y raconte mon parcours et les obstacles, scolaires et sociaux, surmontés grâce au soutien affectif de ma famille qui ne m’a jamais laissé tomber. J’espère que ce témoignage pourra convaincre qu’un tel diagnostic n’est pas une fatalité, qu’il peut être une force lorsque l’enfant est compris et bien entouré. Les droits d’auteurs de ce livre vont servir à financer notre association ‘Pour une mode sans différence’ (PSMD), créée avec ma famille, en parallèle de la maison de couture, afin de mettre au point une innovation technologique révolutionnaire. Cette nouveauté permettra de créer à distance, sans essayage, des vêtements sur mesure au prix du prêt-à-porter. De quoi ouvrir de nouveaux horizons en matière vestimentaire à toutes les personnes, quelque soit leur morphologie ou leurs contraintes physiques.

couv difference est ma force finale

A&T : Vous étiez présent pour la deuxième année consécutive sur le salon Made In France qui s’est tenu à Porte de Versailles du 10 au 12 novembre 2018. Quel bilan tirez-vous de cet évènement ? 

Romain Brifault : Effectivement, c’est une grande chance de pouvoir y exposer mon travail. C’est également un bon moyen de sonder les pistes de développement. Par exemple, j’ai senti qu’il y avait une demande pour une ligne masculine. Je réfléchis donc à travailler dans cette direction.

A&T : Votre stand côtoyait celui de quelques grandes marques françaises. Parmi elles, Saint James avec laquelle vous avez collaboré pour leur collection automne – hiver 2018. Cette collaboration va-t-elle se poursuivre ?

Romain Brifault : Tout à fait. Je peux d’ores et déjà vous dire que leur collection printemps-été 2019 comptera une authentique marinière que j’ai revisitée et qui sera siglée ‘ROMAIN BRIFAULT’. Et d’autres collaborations restent à venir !

A&T : La création de votre maison de couture après avoir présenté un Bac Professionnel ‘Métiers de la Mode et du vêtement’ en 2013, ne s’est pas faite instantanément. Il a fallu frapper à beaucoup de portes et convaincre de la faisabilité économique de votre projet. Quelles sont les principales difficultés surmontées ?  

Romain Brifault : Le plus difficile pour moi, est toujours de devoir renoncer à de nombreuses créations en raison de contraintes budgétaires ou exigences techniques. Heureusement, je suis constamment épaulé par toute ma famille. Par exemple, mon frère Alexandre a pris la direction de l’entreprise, ce qui me permet de me consacrer à la création artistique. Mon grand-père, a quant à lui, mobilisé tous les réseaux possibles et créé un comité de bienveillance* que nous sollicitons sur des réflexions stratégiques. Je tiens d’ailleurs à remercier les membres de ce comité, dont fait partie Fabienne Corruble* pour ses conseils et son soutien. 

A&T : Comment résumeriez-vous votre marque ?

Romain Brifault : : Epurée, moderne et structurée. J’apporte beaucoup d’importance aux choix des tissus pour qu’ils se tiennent, ce qui contribue à l’allure d’un vêtement. J’ai le souci du détail dans les lignes et les découpes pour présenter des modèles que je veux à la fois élégants et actuels.

Pour en savoir plus : https://www.romainbrifault.fr 

 

En dates  : 

1993 : Naissance à Rouen 

2001 : Diagnostique d’Autiste Asperger

2013 : Invention et brevet de la robe de mariée pour femmes en fauteuil roulant

Lancement de son projet de maison de couture et obtention du soutien d’un incubateur normand. 

2014 : 1er prix Bonobo Jeans qui lui permet de financer son premier défilé où il présente une quinzaine de modèles dont une robe de mariée adaptée à la contrainte du fauteuil roulant. 

2015 : Création de la SAS ROMAIN BRIFAULT

2017 : 1er ‘Coup de Pouce’ de la Fondation Orange qui l’aide à financer le projet ‘PMSD

Première collaboration avec la marque Saint James

Premier salon Made In France sous pavillon Normand.

2018 : Lancement de la ligne de Prêt-à-porter ‘Woman at Work’, publication du livre ‘Ma différence est ma force ‘ aux City éditions (17,50€)

 

 

*Fabienne Corruble, présidente d’Actions & Territoires est membre du comité de bienveillance initié par Jacques Brifault, le grand-père de Romain. À ce titre, elle conseille, oriente et partage son réseau bénévolement «par envie de faire connaître le talent de Romain et de soutenir cette entreprise familiale, normande et innovante». Lors de la soirée de lancement de la ligne Prêt-Porter, elle s’est offert une cape griffée.

 

Caê_Romain_Briffault copie

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *